Description en français

Dans les années 1990, le Mouvement pour la survie du peuple Ogoni (MOSOP) a commencé à protester contre les effets négatifs du forage pétrolier dans la région de Ogoni au Nigeria. En 1994, Ken Saro-Wiwa, Barinem Kiobel et d’autres membres du MOSOP ont été arrêtés par les autorités nigérianes, jugés par un tribunal militaire spécial et exécutés. En 2002, l’épouse de Barinem Kiobel, Esther et onze autres personnes de la région Ogoni ont déposé une poursuite devant un tribunal américain contre Shell Oil, qui opère dans la région. La poursuite allègue que l’armée nigériane, soutenue et encouragée par Shell, a entrepris une campagne de « tortures, exécutions extrajudiciaires, détentions arbitraires prolongées et tueries aveugles qui constituent des crimes contre l’humanité » contre eux et le MOSOP. L’affaire est introduite sous L’Alien Tort Statute des États-Unis.

Description en anglais

In the 1990s, the Movement for the Survival of the Ogoni People (MOSOP) began protesting the negative effects of oil drilling in Nigeria’s Ogoni region. In 1994, Ken Saro-Wiwa, Barinem Kiobel and other MOSOP members were arrested by Nigerian authorities, put on trial in a special military court and executed. In 2002, Barinem Kiobel’s wife, Esther, and eleven others from the Ogoni region filed a lawsuit in U.S. court against Shell Oil which operates in the area. The lawsuit alleges that the Nigerian military, aided and abetted by Shell, undertook a campaign of “torture, extrajudicial executions, prolonged arbitrary detention, and indiscriminate killings constituting crimes against humanity” against them and MOSOP. The case is being brought under the United States’ Alien Tort Statute.