Description en français

En 2004, plusieurs résidents canadiens originaires de Chine ont intenté une poursuite civile à Toronto afin de rendre Jiang Zemin et autres haut fonctionnaires chinois responsables de leur torture. Un des plaignants était déjà citoyen canadien lorsqu’il a été torturé. Malgré le fait que Jiang Zemin et les autres fonctionnaires aient ignoré la plainte, un groupe appelé l’ « Association des avocats de toute la Chine » est intervenu dans la procédure argumentant que les défendeurs avaient droit à l’immunité. Les plaignants affirment que l’association est en fait contrôlée par le gouvernement chinois.

Description en anglais

In 2004, several Canadian residents originally from China filed a civil case in Toronto seeking to hold Jiang Zemin and other Chinese leaders responsible for their torture. One of the plaintiffs was a Canadian citizen at the time of his torture. Although Jiang and the others have ignored the lawsuit, a group called the All China Lawyers Association intervened in the case to argue that the defendants are entitled to immunity. The plaintiffs have argued that the ACLA is actually controlled by the Chinese government.