Cette étude d’impact traite de la question de savoir si les institutions fédérales au Canada ont des obligations de consulter les communautés linguistiques officielles en situation minoritaire (« CLOSM »), ainsi que les circonstances et les modalités de telles consultations.