Il s’agit d’un exemple de mémoire présentés par des défendeurs à la Cour supérieure de justice de l’Ontario dans un dossier de restitution de propriété en raison d’une vente frauduleuse.