Le texte porte sur une technique de plaidoirie qui s’intitule “sens dessus dessous”. Cette technique invite le juge envisager la situation sous un axe tout à fait contraire à celui qui a été adopté sur le coup.