Les chroniques linguistiques – anglicisme, grammaire et impropriétés sont un ensemble de courtes capsules qui éclairent sur le bon usage de termes fréquemment employés dans les textes juridiques. Cette ressource se divise en trois sections : anglicismes, grammaire et impropriétés. 

Voici quelques capsules incluses dans cette ressource : 

 

EMPHASE

Anglicismes 

Le mot emphase, en français, a une connotation nettement péjorative. S’exprimer avec emphase, c’est pérorer, employer un style déclamatoire et grandiloquent. Emphase est aussi synonyme d’affectation, d’exagération (dans la manifestation des sentiments). 

L’expression « mettre l’emphase sur » quelque chose est un calque de l’anglais to lay emphasis on. Il ne faut pas dire: « Le président a mis l’emphase sur la performance de l’entreprise », mais Le président a mis l’accent, a fait ressortir, a insisté sur la performance de l’entreprise. 

 

N’EÛT ÉTÉ 

Grammaire 

Les locutions à valeur conditionnelle n’eût été et n’eussent été s’accordent en nombre avec le sujet qui les suit: « N’eût été le témoignage du salarié à l’audience… N’eussent été les nombreux congés de maladie du salarié… ». 

Il n’y a pas de « de » entre les locutions n’eût été, n’eussent été et leurs sujets: « N’eussent été les affirmations de l’employeur…», et non N’eussent été des affirmations de l’employeur. 

Enfin, l’accent circonflexe placé sur le « u » de n’eût été indique qu’il s’agit du conditionnel passé 2e forme du verbe « être », à la 3e personne du singulier. 

 

ROUVRIR

Impropriétés 

Le verbe qui signifie « ouvrir de nouveau quelque chose » est rouvrir (et non réouvrir). 

Le fait de rouvrir quelque chose qui était fermé est la réouverture (et non la rouverture).